Le LSI ou l’indexation sémantique latente : muscler sa stratégie de référencement

06 Juil 2017   |  
Le LSI ou l’indexation sémantique latente : muscler sa stratégie de référencement

Afin d’asseoir convenablement une stratégie de référencement naturel, le LSI ou l’indexation sémantique latente permet d’analyser les contextes sémantiques et lexicaux imposés et utilisés par les moteurs de recherche. Ce qui permet à une agence de rédaction web, laquelle est souvent sollicitée par les entreprises, d’orienter son contenu vers une pertinence plus satisfaisante.

En pratique, le LSI définit les liens entre les « mots d’un contenu » et « un contenu à un autre ». Elle est similaire aux cocons sémantiques ainsi qu’au siloing. Elle améliore le positionnement d’une stratégie de contenus SEO.

Le LSI : pour booster vos campagnes SEO et SXO

L’algorithme des moteurs de recherche étudie simultanément votre contenu mais aussi son contexte. En même temps, il attache aussi une importance particulière à l’intention de recherche des internautes, et à leur relation avec des mots clés bien spécifiques. C’est à ce niveau que le LSI entre en jeu. Il contribue à permettre aux moteurs de recherches d’afficher des résultats de recherche plus pertinents et précis. Pour ce faire, il les aide à identifier les « mots clés associés » et les synonymes à traiter.

Les « mots-clés LSI » sont ainsi très importants pour une stratégie SEO. Ils permettent de cibler toutes les expressions liées à un mot-clé principal. Aussi, pour améliorer son SEO, il est maintenant possible de varier les termes de recherche, mieux catégoriser l’expérience de recherche SXO, et améliorer le contenu en le ciblant mieux afin d’accroître le taux d’engagement des audiences. C’est pourquoi, il est conseillé de s’engager avec une agence de rédaction web, expérimentée dans la rédaction de contenu optimisé SEO.

Comment choisir ses mots-clés LSI ?

Il existe 3 étapes principales de choisir puis d’utiliser les mots-clés LSI. En premier lieu, il importe d’identifier les types d’ « intention utilisateur » à savoir l’intention informative, l’intention dilettante, et l’intention transactionnelle. Ce sont ces intentions qui motivent les internautes à taper dans les moteurs de recherche. En analysant ces informations, il sera plus facile d’adapter vos contenus de manière à répondre exactement à ce que veulent vos internautes. En point de vue SEO et SXO, il n’y a pas de plus meilleure stratégie.

Après, il est aussi essentiel de privilégier la pertinence et le contexte. Il faut que les mots-clés choisis soient porteur de valeur ajoutée pour vos contenus. Ils doivent être en lien direct avec vos propos et contribuer à répondre aux questionnements de vos internautes. L’indexation sémantique latente permet de fidéliser vos lecteurs et ainsi d’accroître la visibilité de votre site internet.

Toutefois, il faut garde un minimum de naturel. Il sera toujours important de respecter des règles de référencement naturel et de toutes les bonnes pratiques de l’écriture web. La suroptimisation et la surcharge sont à éviter coûte que coûte. Il est ainsi utile de distiller le nombre de mots-clés LSI dans tous vos contenus en fonction de leur volume.

Il est alors important de garder à l’esprit que l’indexation sémantique latente est un outil de stratégie SEO très efficace mais qu’il ne faut pas en abuser. Comme toute technique, il importe d’évaluer les « pour » et les « contre » et de booster les avantages.

Comments

comments

Les articles similaires

À propos de l'auteur